Adhérer

Devenez membre
et acceder aux ateliers, cours, activités, tarifs préférentiels, ...
En savoir plus

Inscrivez-vous pour rester informé de toute l'actualité de votre centre communautaire.

Accueil Accueil / Cinéma / Ciné Club « Un Juif pour l’exemple »


Ciné Club « Un Juif pour l’exemple »


Projection organisée à l’occasion de Yom Hashoah

Cinéma Royal Palace 165 Grande Rue 94130 Nogent

PAF 8 eur – Rés. 06 12 12 06 95


Film De Jacob Berger
Avec Bruno Ganz, André Wilms…
« Adaptation intelligente et prenante de l’ouvrage éponyme de Jacques Chessex, témoin des faits alors qu’il était enfant, un film court, dense et fort, remarquablement mis en images et joué. » (Les fiches du Cinéma)

Né en mars 1934 à Payerne, l’auteur suisse Jacques Chessex est âgé de huit ans lorsqu’il est témoin, en 1942, du meurtre d’Arthur Bloch, un marchand de bétail Juif de Berne. Il lui faudra attendre vingt-cinq ans pour évoquer ce crime pour la toute première fois. Un “fait divers” qui fera l’objet d’un documentaire dans La Suisse et la guerre, une série d’émissions diffusées en 1973 et consacrées à l’histoire du pays pendant la période 1939-1945.

Payerne, avril 1942. Touchée par le chômage et la crise économique mondiale de la fin des années 20, la Suisse, au même titre que les autres nations européennes, traverse une période de bouleversements et d’instabilité propices à la résurgence de la haine du Juif, et à l’apparition de mouvements d’extrême droite. Un peu partout dans le pays, à la faveur d’une Allemagne conquérante et d’un discours haineux et antisémite que l’on ne craint plus de tenir, des groupuscules menés par des chefaillons d’opérette avides de fascisme voient le jour, plus ou moins clandestinement.

Parmi eux, Fernand Ischi, un garagiste de la ville. Avec son groupe, Ischi tient des rassemblements dans les bois où les chants militaires allemands cèdent le pas aux discours enflammés du Führer.

Rêvant que son zèle et son allégeance au Reich allemand soient remarqués par la légation de Berne, Ischi, sous l’impulsion de Philippe Lugrin, un pasteur sans paroisse, va se mettre en quête d’un Juif, qu’il vont tuer “pour l’exemple”. Le sort voudra que cet homme soit Arthur Bloch, alors en visite à la foire aux bestiaux de Payerne.

Victime expiatoire sacrifiée sur l’autel de la folie humaine, Arthur Bloch sera tabassé, abattu puis dépecé tels les cochons que l’on équarrit ici depuis des siècles.
Un scénario d’une rare cruauté, mais pourtant bien réel.

Pendant des années, Jacques Chessex demandera à ce qu’une place porte le nom d’Arthur Bloch, ou que l’on pose une plaque afin d’honorer sa mémoire. Une requête qui a toujours été refusée par les autorités. Déni, quand tu nous tiens… (Culture-J.com)

 


Partager

Facebook Twitter


Jeudi
12 avril 2018
20h15